Séminaire APE | Setting the right price

Bruxelles, 4 décembre 2014

JPEG - 147.8 ko

Le séminaire d’APE sur le prix de l’eau a rassemblé plus de 80 représentants d’opérateurs de l’eau, d’entités politiques et institutionnelles, d’organisations de la société civile, d’experts et d’associations professionnelles. Le nombre élevé et la variété des participants prouve que l’intérêt pour le sujet est fort et transversal ; il démontre aussi qu’il y a une demande croissante d’occasions pour débattre publiquement sur l’avenir de la gestion des ressources hydriques.

JPEG - 116.6 ko

Mme Christiane Franck, Administratrice déléguée d’APE et Directrice Générale de VIVAQUA, a exposé la position d’APE sur le rôle et les limites de tarification de l’eau pour de concilier les objectifs (parfois contradictoires) de la protection des ressources hydriques, l’accessibilité et la viabilité financière des services d’eau. La position d’APE, qui s’appuie sur une analyse comparative réalisée par le Groupe de Travail sur la tarification, fait valoir que la tarification de l’eau peut jouer un rôle important si elle est couplée avec une bonne gouvernance et des approches adaptées au contexte local. De plus, les membres d’APE ont défendu le réinvestissement total de toutes les ressources financières générées par la gestion de l’eau, pour l’amélioration de la qualité et des services de l’eau, afin de favoriser les investissements et lutter contre des problèmes d’accessibilité.

JPEG - 88.9 ko

Les propositions d’APE ont ensuite été discutées avec les contributions d’importants orateurs de laCommission Européenne (CE), du Parlement Européen (PE), de l’OCDE, de l’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE) et de régulateurs nationaux.

M. Lukasz Latala, de la Commission Européenne, a présenté l’activité de la Commission en ce qui concerne la mise en œuvre de l’art. 9 de la Directive Cadre Eau, et a constaté que les positions d’ APE sont proches de celles de la Commission.

M. Gorm Dige, de l’AEE, a présenté le récent rapport de l’AEE sur le recouvrement des coûts par la tarification de l’eau et s’est concentré sur la question controversée de l’élasticité de la demande en eau, ainsi que sur le rôle des incitations économiques pour la récupération des coûts de environnementaux.

JPEG - 99.7 ko

The La deuxième partie s’est ouverte par une intervention de Mme Céline Kauffmann, de l’OCDE, qui a décrit le rôle croissant que les régulateurs d’eau jouent dans différents pays. L’intervention de Mme Kauffmann a été suivie par des présentations illustrant des cas concrets de réglementation d’eau dans différents pays / régions : L’Ecosse et ses réformes réussies pour la gestion des ressources hydriques (M. Jon Rathjen), la Suisse et sa combinaison d’efficacité et de contrôle démocratique(Mme Agnes Meyer), la Flandre et la régionalisation en cours de la réglementation de l’eau (Mme Ingegborg Limbourg), et l’Italie avec le rôle important de réformateur joué le régulateur national (M. Lorenzo Bardelli).

JPEG - 80.1 ko

The Le débat a également bénéficié d’interventions de Membres du Parlement Européen. Mme Lynn Boylan a présenté son travail en cours en tant que rapporteur au PE del’Initiative Citoyenne Européenne Right2Water et a informé sur les réformes de l’eau controversées en Irlande.

JPEG - 75.9 ko

Mme Patrizia Toia a souligné l’importance de la gestion de l’eau pour le développement durable, et a confirmé l’intérêt du PE pour le domaine de l’eau, ainsi que son engagement en tant que Vice-Présidente du Comité Industrie à suivre de près l’évolution des politiques dans le secteur.

JPEG - 119.3 ko

Dans ses remarques finales, la la Présidente d’APE et d’Eau de Paris, Mme Célia Blauel, a souligné que les défis pour le secteur de l’eau et notre environnement ne connaissent pas de frontière ou échelle. Par conséquent, afin d’aborder ces problèmes, selon Mme Blauel. un dialogue continu entre le niveau local et la dimension internationale / européenne est nécessaire. De plus, comme l’a démontré le débat, la collaboration et la coordination de toutes les parties prenantes est essentielle ; dans ce cadre - Mme Blauel a souligné - les opérateurs publics de l’eau sont prêts à apporter leur contribution et à relever le défi.

Veuillez cliquer ici pour télécharger le programme



Veuillez cliquer ici pour télécharger la position d’APE



Présentations


JPEG - 81.3 ko

APE’s Position on Water Pricing : combining protection of water resources, cost recovery and affordability, Christiane Franck (VIVAQUA - APE)

JPEG - 105.6 ko

Outlook from the European Commission on the implementation of Art.9 : state of art and future actions, Lukasz Latala (DG Environment, European Commission)

JPEG - 85.8 ko

Assessment of cost-recovery through water pricing : a report from the European Environmental Agency, Gorm Dige (EEA)

JPEG - 81.9 ko

The role of regulators in price-setting, Céline Kauffmann (OECD)

JPEG - 68.8 ko

The Italian Case : a new entity for water pricing, Lorenzo Bardelli (Italian Regulatory Authority for Electricity, Gas and Water)

JPEG - 83.4 ko

The Belgian Case : regionalization of water price-setting competences, Ingeborg Limbourg (Flemish Water Regulator)

JPEG - 83.2 ko

Water Governance and Price Setting in Scotland, Jon Rathjen (Scottish Gorvernment)

JPEG - 76.5 ko

Outside the EU : The Swiss approach on water pricing, Agnes Meyer Frund (Price Monitoring Agency, Switzerland)